Benoit MINANI, Chargé du Suivi- évaluation au SYM


publié le 2019-08-02

Je travaille au Service Yezu Mwiza depuis sa fondation en 2008. Mon impression est que le Service Yezu Mwiza, a un impact largement positif sur les bénéficiaires, dans la prise en charge globale du VIH et d’autres maladies chroniques, surtout dans le fait qu’il rapproche ses services de soins aux personnes vulnérables qui vivent loin du SYM, dans le but de les soulager du fardeau des frais de déplacement grâce à sa stratégie de la clinique mobile. Le SYM ne s’arrête pas seulement dans les services cliniques, il appui aussi ses bénéficiaires dans des activités génératrices de revenus et cela a complètement changé la donne, les bénéficiaires qui, avant, ne faisaient que demander de l’aide à tout passant, arrivent non seulement à se prendre en charge mais aussi à prendre en charge les leurs. C’est le cas des bénéficiaires qui, aujourd’hui arrivent à scolariser leurs enfants, payer leurs loyers mais aussi à s’acheter les médicaments non pris en charge par le SYM. La communauté qui, jadis discriminait et stigmatisait les PVVIH adhère plutôt aux groupes des leaders communautaires et religieux dont le rôle principal est de mobiliser la population en faveur de la santé sexuelle et reproductive. Désormais, les agents de santé communautaire, les relais communautaires, les leaders des jeunes et communautaires sont choisis dans la communauté.

FACEBOOK

Nos partenaires