Solange, superviseur de terrain au SYM


publié le 2019-07-22

L’indexation est un travail difficile, qui demande plus de précaution et de vigilance parce que les personnes qu’on cherche dans ces cas sont souvent celles qui se cachent. Des fois la personne indexée refuse catégoriquement et dans ce cas la chaine est interrompue, nous sommes obligés de commencer une autre chaine. Ce qui me pousse à continuer malgré ces nombreux défis, c’est que l’approche de dépistage indexé nous procure beaucoup plus de probabilités de trouver des cas positifs. Ce qui contribue à la maitrise du VIH. Si je trouve un cas positif, cela me donne un sentiment de joie car non seulement une vie est sauvée par le fait que nous le mettons directement sous traitement, mais aussi la vie de ceux que ce dernier pourrait contaminer sans le savoir.

FACEBOOK

Nos partenaires