Odette, bénéficiaire de NUREM au site Kinyinya


publié le 2019-07-10

Avant d’adhérer à ce projet NUREM, on pouvait à peine trouver de quoi acheter même le paracétamol, on restait dans la peur de stigmatisation, ce qui nous rendait encore plus vulnérables. SYM a changé nos pleurs en larmes de joie, en nous ramenant ses services cliniques tout près de nos domiciles dans le but de raccourcir le long trajet pour aller prendre les médicaments. Ce qui est mieux encore, le fait de nous mettre ensemble pour travailler en groupe dans ces activités génératrices de revenus, nous a incités à vaincre la peur, à partager nos angoisses et nos expériences de vivre positivement avec le VIH. Mais aussi ça a changé notre quotidien car aujourd’hui nous travaillons pour nous et les revenus provenant de ces activités nous aident à subvenir à nos besoins fondamentaux sans demander de l’aide à qui que ce soit. Dans nos groupes, nous sommes une famille soudée, si l’un d’entre nous tombe malade ou a un problème quelconque, c’est tout le groupe qui se met en alerte pour trouver une solution.

FACEBOOK

Nos partenaires