Weekend thérapeutique pour les enfants et les adolescents au Service Yezu Mwiza

Dans le but du bon suivi médical et psychosocial des PVVIH, le service Yezu Mwiza a organisé en date du 10 Août 2019 un weekend thérapeutique pour les enfants et les adolescents. Cette activité répond au 3ème 95% des objectifs de l’OMS selon lequel 95% des patients sous traitement ARV doivent avoir une charge virale indétectable après 6 mois de traitement ARV.

Le suivi des PVVIH de cette tranche d’âge représente un défi majeur par le fait qu’ils ne se présentent dans la structure que très rarement car la plupart sont à l’école en milieu de semaine. A titre d’exemple l’analyse effectuée au mois de Juillet a montré que 80 des 130 enfants suivis étaient en besoin de prélèvement de la charge virale.

Cet examen est d’une très grande importance dans le suivi des PPVIH. Ceci représente un taux d’accessibilité de 38.4% alors que le taux global est de 78%. La plupart de ces enfants sont inobservants au traitement et ont par conséquent une charge virale détectable. C’est dans cette optique que cette activité a été programmée le weekend avec comme objectif : le renforcement de l’observance, le prélèvement pour la charge virale des enfants en besoin et aussi actualisation de leurs dossiers.
A l’accueil, les infirmières, après avoir pris les mesures anthropométriques surtout le poids ont vérifié le dossier de chaque enfant avant de l’envoyer aux médecins pour éventuelle adaptation de la posologie au poids de l’enfant ou autre décision thérapeutique au cas par cas.

Vu que les enfants n’ont pas le même niveau de compréhension et que certains ne connaissent pas encore leur statut sérologique, les médiateurs de santé ont par la suite regroupé les enfants par tranche d’âge (6-14 ans et 15-19 ans).
éducation thérapeutique à l’aide d’une boite à images pour les enfants de 6-14 ans
Sur base de boite à images, les enfants (6-14 ans) ont appris l’importance de la prise régulière des médicaments. Dans un climat d’échange, les jeunes adolescents ont été sensibilisés sur l’importance de prendre correctement les ARV, de respecter les rendez-vous de charge virale. Il y a eu certains témoignages et après les avoir écoutés, les jeunes adolescents ayant la charge virale détectable ont pris une décision de changer de comportement pour leur bien-être.
« J’avais l’habitude de manquer les rendez-vous car je devrais me rendre à l’école, et ma mère n’acceptait pas de récupérer les médicaments pour moi. Lors de weekend thérapeutique de 2018, les médecins ont responsabilisé une amie à moi qui prend bien son traitement pour qu’elle m’aide ; depuis ce temps je prends les médicaments correctement et ma charge virale est indétectable » témoigne un des adolescents.
Avant de clôturer l’activité, le laborantin a procédé au prélèvement des enfants en besoin de CV et 20 ont été prélevés. Vous saurez que 50 enfants ont participé à l’activité et une autre pareille est prévue au mois de Septembre 2019.

FACEBOOK

Nos partenaires