Gihanga : De la pauvreté à l’autonomisation

Dans le souci de permettre à ses bénéficiaires de faire face à la pauvreté qui touche la plupart de la population rurale les PVVIHs en particulier, le SYM dans la mise en œuvre du projet NUREM, appuie plus de 200 bénéficiaires vulnérables à travers les AGRs.

Les Activités génératrices de revenus permettent d’augmenter le pouvoir d’achat et de renforcer les moyens d’existence des familles rurales ou urbaines, qui ne parviennent pas à garantir leur sécurité alimentaire en augmentant leur production agricole ou leur activité d’élevage et ceux qui sont extrêmement dépendantes du marché, assurer leur alimentation.

Les bénéficiaires de GIHANGA ayant reçu le petit capital pour réaliser ces AGRs se sont vite mise au travail, l’impact positif de ce projet se remarque financièrement mais aussi sur le plan social comme nous l’avons constaté lors de la supervision.

«Quand nous avons commencé ce projet d’élevage de poules, personne ne savait où l’autre habitait. Maintenant, on se rencontre une fois par semaine pour voir ensemble l’état d’avancement de notre élevage, trouver une solution aux problèmes qui peuvent survenir.
Sur le plan social, travailler ensemble a créé des liens au sein de notre groupe. Nous travaillons en symbiose, si un membre du groupe a un problème financier ou social, nous nous assoyons ensemble pour le résoudre comme on peut. Ce projet a changé notre quotidien et pour le moment nous sommes capables d’avoir de quoi manger sans demander de l’aide grâce à notre élevage».
assure Juvénal Ndikumana

« La raison de notre choix pour cet élevage de poule est qu’il génère des profits dans un délai court, en plus ça ne nous demande pas beaucoup de temps on peut le faire sans que ça nous empêche de vaquer à d’autres activités». Témoigne Frediane Irankunda

FACEBOOK

Nos partenaires